Modèle de structuration et tâches

Nous allons nous consacrer avec enthousiasme au développement des tâches dérivées de ces objectifs. Nous avons d’ores et déj commencé compiler et organiser l’information statistique de base sur l’ensemble d’Euskal Herria. Nous avons analysé, concrétisé et organisé l’information concernant les différents territoires, l’organisation territoriale et les frontières, aussi bien internes qu’externes, en commençant par les municipalités, la population, ses caractéristiques, sa répartition, son développement annuel, la société, l’économie, ainsi que d’autres domaines. Des informations que nous tenons faire connaître par le biais des nouvelles technologies. Nous prétendons également réaliser des travaux plus importants et précis. Nous considérons que tous ces travaux sont fondamentaux pour l’organisation et le développement d’Euskal Herria. Nous voulons créer l’OBSERVATOIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE D’EUSKAL HERRIA. Élaborer les principaux indicateurs socio-économiques, les faire connaître et les utiliser; les concevoir, les diffuser et les mettre la disposition de tous les acteurs syndicaux, employeurs ou autres qui souhaitent les consulter.

Nous tenons fondamentalement démontrer que le vaste espace socio-économique d’Euskal Herria est un domaine vivant, auquel nous pouvons contribuer de manière constructive et influente. Un objectif qui exige nécessairement la participation directe des acteurs sociaux. Pour que les tâches mentionnées soient possibles et viables, nous devons compter sur la contribution de ces acteurs. Le modèle organisationnel de GAINDEGIA doit nous faciliter la tâche. Autrement dit, que chacun puisse participer, dans son domaine et dans la mesure de ses possibilités, en partant d’un modèle organisationnel souple et ample, couvrant l’ensemble d’Euskal Herria, avec, comme outil, un staff technique dûment formé et efficient.

Nous avons donc décidé que GAINDEGIA soit un organisme souverain, ample et pluriel, couvrant l’ensemble d’Euskal Herria et souple, dont le pilier central sera formé par ses membres. Toutefois, ses projets et travaux auront un caractère de service public pour Euskal Herria. Ainsi, nous avons déj commencé élaborer des projets concrets, en partant du cadre général mentionné ci-dessus. Chaque projet comptera sur sa propre voie de financement et ses propres critères de développement. Dans certains cas, un travail de recherche sera nécessaire, dans d’autres de diffusion ou de formation, ou d’élaboration et de diffusion de rapports sur des thèmes concrets. Ce qui implique le soutien et le parrainage nécessaire des institutions et des entités publiques.

Un proverbe euskaldun affirme: Sutan jarritakoan frogatzen da nolakoa den eltzea (c’est sur le feu que la marmite fait ses preuves) et c’est ce que nous prétendons faire, apprendre de notre expérience. Un autre proverbe dit: Atzeak erakusten du aurrea nola dantzatu (le passé nous enseigne comment agir l’avenir). Euskal Herria est constitué en grande mesure par les acteurs socio-économiques. Ou plutôt, ce qui existe aujourd’hui en Euskal Herria est dû aux acteurs socio-économiques. Car c’est ce qui perdure, au-del de conjonctures concrètes. Nous ne sommes pas les seuls, mais si nous travaillons en commun, nous pouvons arriver être influents.